Attentat contre le ministère afghan de l’intérieur : déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères

La France condamne l’attentat perpétré le 2 avril à Kaboul contre le ministère de l’intérieur, ainsi que l’ensemble des violences visant à porter atteinte au premier tour de l’élection présidentielle afghane, prévu le 5 avril.

Cette élection constitue une étape majeure pour les Afghans. Il est essentiel que le scrutin soit démocratique et transparent.

À la veille de cette échéance capitale, la France se tient aux côtés des institutions et du peuple afghans.

Publié le 03/04/2014

haut de la page