Attentat meurtrier dans Kaboul : déclaration du Conseil de Sécurité [fa]

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné dans les termes les plus vigoureux l’attentat terroriste survenu 17 Janvier dans un restaurant de Kaboul, en Afghanistan, qui a provoqué de nombreux morts et blessés parmi les civils afghans et le personnel international, y compris le personnel des Nations Unies, et dont la responsabilité a été revendiquée par les Taliban. .

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur profonde sympathie et leurs condoléances aux familles des victimes, au peuple et au Gouvernement de l’Afghanistan, ainsi qu’aux autres pays dont les ressortissants ont été victimes de cette attaque. Ils souhaitent aux blessés un prompt rétablissement. .

Les membres du Conseil de sécurité ont réitéré leur soutien indéfectible à l’action de l’Organisation des Nations Unies et ses agences en Afghanistan .

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé leur profonde préoccupation à l’égard de la menace que font peser les Taliban, Al -Qaida et les groupes armés illégaux sur la population locale, les forces de sécurité nationale, et les efforts de l’aide internationale civile et militaire en Afghanistan.

Les membres du Conseil de sécurité ont souligné la nécessité de traduire devant la justice les auteurs, organisateurs, bailleurs et commanditaires de ces actes de terrorisme, et ont exhorté tous les États à coopérer activement avec les autorités afghanes, conformément à leurs obligations en vertu du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé que le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations était criminel et injustifiable, quelle que soit sa motivation, son origine, le moment ou l’identité de son commanditaire et ne devait pas être associé à une religion, une nationalité, une civilisation ou un groupe ethnique.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé la nécessité autant que leur détermination à combattre par tous les moyens les menaces à la paix et à la sécurité internationales causées par les actes terroristes, conformément à la Charte des Nations Unies et aux obligations définies par le droit international, notamment le droit des réfugiés et le droit humanitaire.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé qu’aucun acte terroriste ne pouvait entraver la marche vers la paix, la démocratie et la stabilité en Afghanistan, soutenue par le peuple et le gouvernement de l’Afghanistan et la communauté internationale.

Publié le 20/01/2014

haut de la page