CONDAMNATION DE L’ATTENTAT DU 1er FEVRIER CONTRE L’ANCOP [fa]

L’ambassade de France condamne avec force l’odieux attentat terroriste qui a visé, hier après-midi à Kaboul, le quartier général de l’ANCOP.

-  L’ANCOP, cette unité d’élite de la police afghane, qui défend avec détermination et courage le droit à la sécurité et les libertés publiques en Afghanistan, a une fois de plus payé un lourd tribut à la folie meurtrière des éléments terroristes qui cherchent à empêcher ce pays d’accéder à la sécurité et à la démocratie auxquelles sa population aspire.

-  L’attentat d’hier, lundi 1er février, a été perpétré à l’entrée du quartier général de l’ANCOP, au milieu de jeunes civils qui faisaient acte de candidature pour un recrutement au sein de cette institution prestigieuse de la police afghane.

-  Le bilan de cette attaque terroriste est lourd : 20 tués et plus de 30 blessés, dont certains gravement, parmi lesquels se trouvent des éléments de l’ANCOP, mais également des civils innocents, dont l’ambition était de servir leur pays et de mettre leur courage et leurs forces au service de leurs concitoyens.

-  Dans ces circonstances tragiques, nos pensées vont aux familles de l’ensemble des victimes, qu’elles soient décédées ou blessées, ainsi qu’à la direction de l’ANCOP et à l’ensemble de ses cadres, durement éprouvés. Elles s’adressent également à l’ensemble des forces de défense et de sécurité en Afghanistan.

Publié le 02/02/2016

haut de la page