Coup de projecteur sur : « Encore », de Hakan GÜNDAY (Galaade Editions). [fa]

Le site Internet de l’ambassade de France en Afghanistan vous proposera régulièrement, en fonction des sorties et des manifestations culturelles, un « Coup de projecteur » sur une œuvre littéraire, cinématographique ou artistique ayant trait à l’Afghanistan.

L’un des plus prestigieux prix littéraires français, le Prix Médicis étranger, a été décerné au dernier roman de l’écrivain turc Hakan Günday, « Encore ».

JPEG

Ce roman sans concessions donne la parole à un adolescent, fils de passeur et passeur lui-même, qui emmène des groupes de migrants en Grèce. Parmi eux, de nombreux Afghans, dont les souffrances sont décrites de façon presque clinique par ce jeune garçon qui ne voit en eux qu’une « marchandise » bonne à être exploitée.

« Les clandestins montaient dans la caisse du camion et, après un voyage de deux cents kilomètres, ils montaient à bord des bateaux et se perdaient dans la nuit… »

JPEG

L’auteur, Hakan Günday, est né à Rhodes en 1976 et vit aujourd’hui à Istanbul. Francophone pour avoir suivi son père diplomate à Bruxelles et y avoir fait ses études, il s’est passionné pour Voyage au bout de la nuit de Céline, qui a beaucoup influencé son écriture et son regard sur le monde.

Hakan Günday est l’auteur de huit romans. Son livre Kinyas et Kayra, publié en 2000, est considéré comme le premier roman underground en Turquie. Son premier livre traduit en français, D’un extrême l’autre (Galaade, 2013) a reçu le prix du meilleur roman de l’année 2011 en Turquie. Finaliste du Prix Lorientales 2015, Ziyan (Galaade, 2014) a reçu le Prix France-Turquie 2014. Auteur de best-sellers en Turquie, Hakan Günday représente désormais la littérature turque à l’international.

Pour en savoir plus :

http://www.galaade.com/oeuvre/encore

Publié le 09/03/2016

haut de la page