Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité à la suite de l’attentat perpétré à Kaboul [fa]

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné dans les termes les plus énergiques l’attentat-suicide perpétré le 11 décembre contre l’Institut français d’Afghanistan à Kaboul, qui a fait de nombreux morts et blessés parmi la population civile, et dont les Taliban ont revendiqué la responsabilité.

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leurs profondes sympathie et condoléances aux familles des victimes. Ils souhaitent un prompt rétablissement aux blessés.

Les membres du Conseil de sécurité se sont à nouveau déclarés gravement préoccupés par la menace que représentent les Taliban, Al-Qaida et d’autres groupes terroristes et extrémistes ainsi que des groupes armés illégaux pour la population locale, les forces nationales de sécurité et les efforts militaires et d’assistance internationaux en Afghanistan, notamment compte tenu des autres attentats terroristes perpétrés à Kaboul comme dans le reste du pays.

Les membres du Conseil de sécurité ont insisté sur la nécessité de traduire les auteurs, les organisateurs, les financiers et les commanditaires de ces actes répréhensibles en justice, et ont exhorté tous les États à coopérer activement avec les autorités afghanes à cet effet, conformément aux obligations qui leur incombent en vertu du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé que le terrorisme, sous toutes ses formes et manifestations, constitue un acte criminel et injustifiable, quels qu’en soient les motivations, le lieu, le moment et les auteurs, et ne saurait être associé à une religion, une nationalité, une civilisation ou un groupe ethnique.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé la nécessité de lutter par tous les moyens, dans le respect de la Charte des Nations Unies et de toutes les obligations imposées par le droit international, en particulier le droit international des droits de l’homme, humanitaire et des réfugiés, contre la menace que représentent les actes de terrorisme pour la paix et la sécurité internationales, et ont réaffirmé leur détermination à cet égard.

Les membres du Conseil ont réaffirmé qu’aucun acte de terrorisme ne saurait infléchir l’évolution sous direction afghane vers la paix, la démocratie et la stabilité en Afghanistan, qui est soutenue par le peuple le Gouvernement afghans et par la communauté internationale.

Publié le 24/12/2014

haut de la page