Déplacement de l’ambassadeur de France à l’Université de Kaboul. [fa]

L’ambassadeur de France s’est déplacé, le 1er aout, à l’Université de Kaboul et s’y est entretenu avec son Chancelier, M. Habibullah Habib. Ce déplacement lui a permis de visiter le département de langue française de la Faculté de lettres et de langues.

L’entretien avec le Chancelier de l’Université a permis de rappeler les liens forts qui unissent l’Afghanistan et la France en matière d’enseignement supérieure. Notre pays a ainsi fourni un soutien logistique et financier significatif pour l’équipement de laboratoires de sciences et la formation des enseignants, ou encore pour ce qui concerne l’accueil d’étudiants afghans dans les établissements d’enseignement supérieur français.

JPEG

Le Chancelier a souhaité que de nouveaux partenariats universitaires avec des établissements français puissent être conclus dans des domaines tels que la pharmacie, le droit, la santé, l’archéologie et l’agriculture. En vertu du Traité d’amitié franco-afghan de 2012, ces disciplines constituent en effet le cœur de l’action de coopération de la France en Afghanistan. Le Chancelier a par ailleurs rappelé la nécessité que plus d’enseignants soient autorisés à se forme aux niveaux master et doctorat dans les établissements d’enseignement supérieur français.

JPEG

La visite au département de langue française a permis à sa directrice, Mme Sarem, de rappeler les récentes avancées : nouvelles titularisations, poursuite du master de FLE à distance avec l’Université Grenoble III, obtention du diplôme de niveau doctorat par deux enseignants, permettant ainsi d’envisager l’ouverture de classes de niveau master au département de langue française. Le projet des étudiants de quatrième année, qui conduisent le projet de traduction en dari et en pashto du roman de l’auteur francophone Amin Maalouf « Le premier siècle après Béatrice », a également été présenté à l’ambassadeur François Richier. Cette double traduction sera publiée en automne 2016, avec le soutien du service de Coopération et d’action culturelle de l’ambassade. On rappellera que près de 120 étudiants sont inscrits dans le département de langue française et y apprennent notre langue et notre culture. L’Université de Kaboul compte, au total, près de 24 000 inscrits, dont 30% d’étudiantes.

Enfin, un entretien avec le doyen de la faculté de lettres et langues a permis d’ouvrir la perspective en matière de renforcement de l’enseignement et de la recherche sur les langues dari et pashto en France.

Publié le 04/08/2016

haut de la page