Développement d’une capacité autonome de formation au BAP. [fa]

Le Comité de pilotage du projet de développement d’une capacité autonome de formation au Bureau administratif du Président (BAP) s’est tenu le 14 décembre dernier.

Ce projet vise à doter le « centre de gouvernement » afghan d’un outil de formation capable de répondre à ses besoins spécifiques de formation (études d’impact, suivi et évaluation des politiques publiques, coordination gouvernementale, etc.), en lien avec les autres institutions centrales du Gouvernement (Secretariat of the Council of Ministers, Independent Directorate for Local Governance, Independent Commission for overseeing the implementation of the Constitution, Wolesi Jirga, Mechrano Jirga, ministère de la Justice, ministère des Finances).

Mmes Kamila SEDDIQI directrice générale adjointe du BAP et Victoria GHAURI directrice des ressources humaines, ainsi que MM. Zarif MUJADIDI, responsable de la formation, et Alain MASETTO, attaché de coopération, ont ainsi fait l’état des progrès dans la mise en oeuvre du projet depuis le précédent comité de pilotage en novembre 2015, avec le concours de MM. Stéphane NICOLAS d’ATR Consulting, Suleiman SATARI et Gauthier LEPRETRE, experts techniques internationaux.

JPEG

Depuis février 2015, ce projet a permis de mettre en œuvre les évaluations respectives de la direction des ressources humaines et du département de formation du BAP. Ce dernier a été doté d’une salle de formation entièrement équipée. Des formations en coordination gouvernementale et en management par objectifs ont bénéficiés à 45 hauts-fonctionnaires afghans en France. Le projet prend en charge la formation de 3 ingénieurs pédagogiques à l’évaluation des besoins de formation, au montage de formation, à la formation de formateurs et à l’évaluation des formations. Ces ingénieurs auront pour rôle de sélectionner de futurs formateurs parmi les participants des formations et de les encadrer dans la réplication de ces formations en Afghanistan.

Le comité de pilotage a notamment décidé de lancer une réflexion sur le rôle et la place des formateurs et des apprenants au BAP. De même, de nouvelles formations en gestion des ressources humaines, ainsi qu’en étude d’impact et en suivi-évaluation des politiques publiques seront créées en 2017.

Les participants se sont donné rendez-vous dans un an pour tirer de nouveau le bilan des activités.

Publié le 22/12/2016

haut de la page