Dialogue Afghanistan / Union européenne sur les Droits de l’Homme. [fa]

Pour la deuxième année consécutive, l’Union Européenne a organisé une réunion de dialogue sur les droits de l’Homme avec les différents ministères afghans qui traitent de cette question.

JPEG

Cette deuxième réunion, co-présidée par la vice-ministre des Affaires étrangères, Mme Adela Raz, et par M. Franz-Michael Mellbin, Représentant spécial de l’Union européenne en Afghanistan, s’est tenue le 1er juin, au sein du ministère afghan des Affaires étrangères.
Tout en notant les avancées significatives qui ont été réalisées, depuis la précédente rencontre de 2015, dans la promotion du respect des droits de l’Homme, l’ensemble des participants au dialogue ont signalé les efforts qu’il reste à accomplir.

Pour l’Union Européenne et le Gouvernement afghan, les droits des femmes, des enfants et des handicapés, la prise en compte des victimes civiles dans le conflit, la liberté d’expression et l’accès à la justice du plus grand nombre restent des objectifs communs et l’objet de coopérations actives. Par ailleurs, certains sujets demeurent des sujets de préoccupation pour l’Union européenne, tels la peine de mort ou les mauvais traitements qui peuvent parfois être signalés. A l’occasion de ce dialogue, l’Union Européenne et ses Etats membres ont renouvelé leur appel à la mise en place d’un moratoire sur la peine de mort.

Des mesures ont été énoncées conjointement dans les différents domaines concernés, à l’issue de la réunion, et se sont accompagnées d’indicateurs de réussite, qu’il appartiendra aux partenaires de mesurer après la mise en œuvre des actions concertées. A cet égard, les prochains mois seront dédiés à la mise en œuvre concrète de ces actions, jusqu’en novembre précisément, date à laquelle une première évaluation des indicateurs de réussite sera effectuée.

Publié le 02/06/2016

haut de la page