Entretien de l’ambassadeur de France avec le commandant Ismael Khan. [fa]

Le récent déplacement de l’ambassadeur de France à Hérat a été l’occasion d’une rencontre exceptionnelle avec le leader historique de la résistance anti-soviétique hératie, le commandant moudjahid Ismael Khan.

JPEG

L’émir d’Hérat a généreusement accueilli l’ambassadeur dans sa résidence et a partagé avec toute l’équipe qui accompagnait ce dernier un moment de convivialité qui restera marqué dans nos mémoires et dans nos cœurs.

Ont été évoqués les relations franco-afghane et le souvenir des humanitaires et journalistes français qui étaient venus, au péril de leur vie, aider les Afghans, les soigner et faire connaître au monde entier le véritable calvaire qu’ils traversèrent durant la période du djihad contre les Soviétiques.

Après cet entretien, l’ambassadeur s’est rendu au musée des moudjahidines, dédié au souvenir de cette époque. M. Ismael Khan y a rassemblé une quantité importante d’armements qui permet de comprendre l’inégalité militaire entre l’occupant soviétique et la résistance afghane.

JPEG

Ce musée permet d’honorer la mémoire des quelque 40 000 Hératis qui ont péri au cours de l’insurrection de la ville. Le diorama du musée, unique dans le pays, retrace habilement les grands évènements de ces journées terribles.

JPEG

L’ambassadeur a également pu constater que l’un des gardes du musée est un ancien soldat de l’armée russe. Emprisonné par la résistance, celui-ci s’est converti à l’Islam et, au retrait de l’armée russe, a décidé de rester dans ce pays dont il était finalement tombé amoureux.

JPEG

Publié le 17/11/2016

haut de la page