Focus sur l’un des acteurs de la coopération française en Afghanistan : le GERES

Présentation du GERES

Le GERES - Groupe Énergies Renouvelables, Environnement et Solidarités - est une association à but non lucratif, créée en 1976 au lendemain du premier choc pétrolier. Aujourd’hui plus de 200 collaborateurs conduisent des projets de développement durable innovants, en France et dans 12 pays d’Afrique et d’Asie.

Préserver l’environnement, limiter les changements climatiques et leurs conséquences, réduire la précarité énergétique et améliorer les conditions de vie des populations les plus pauvres : tels sont les défis de notre temps. L’équipe du GERES y participe en déployant une ingénierie de développement et une expertise technique spécifique. Techniques d’efficacité énergétique, extension de services énergétiques favorisant le développement économique local, développement de filières énergies renouvelables ou de valorisation des déchets sont au centre de ses activités, toujours menées en partenariat avec les communautés et les acteurs locaux.

Le GERES en Afghanistan

Présent en Afghanistan depuis 2002, le GERES propose des solutions économes, efficaces en énergie et adaptées au contexte local dans l’habitat, les bâtiments publics et l’agriculture tout en venant en appui aux institutions et aux ONG locales. La mise en œuvre s’appuie sur une expérience de 30 ans dans des conditions climatiques similaires en Asie froide (Inde, Mongolie, et Tadjikistan). Si aujourd’hui, le GERES travaille principalement à Kaboul, et dans les provinces de Bamyan et de Maydan Wardak, par le passé l’ONG est intervenue dans les provinces de Kapisa, Badakhshan, Logar, Parwan, Khost et Laghman.

  • L’efficacité énergétique et le bioclimatisme dans l’habitat urbain à Kaboul.

Kaboul connaît aujourd’hui un essor urbain sans précédent avec une population de plus de 4,5 millions dont 48% déclare avoir des difficultés à satisfaire ses besoins énergétiques. Avec 300 jours de soleil par an, l’habitat solaire passif devient une solution pertinente pour 75% des foyers.
Depuis 2012, GERES travaille dans les districts 5, 7 et 8 grâce à un cofinancement de la Fondation Abbé Pierre et de l’Agence Française de Développement. Ce projet en partenariat avec la municipalité de Kaboul et Solidarité Afghanistan Belgique, vise à améliorer durablement les habitations grâce à différentes solutions bioclimatiques comme l’architecture solaire (vérandas, l’isolation des fenêtres, des murs et du toit) et les foyers améliorés.

En 2013, 111 sites de démonstration et 1,000 vérandas chez des particuliers ont été construits par les artisans formés aux solutions GERES. L’ONGa récemment élargi la gamme de vérandas avec un modèle en métal. Un modèle de foyer de cuisson et de chauffage amélioré est en phase de test chez l’habitant, après des résultats prometteurs en laboratoire. Afin de développer durablement la filière, 37 petites entreprises artisanales ont été formées aux technologies ainsi qu’à la communication et recherche de clients.

JPEG
En Janvier 2014, le GERES a fêté la construction de la 1,000ème véranda à Kabul.

JPEG
L’installation de double vitrage par un artisan formé par GERES.

  • Développement rural durable sur les Hauts Plateaux du Centre de l’Afghanistan.
    Les hivers rigoureux du centre de l’Afghanistan ont un impact important sur les conditions de vie des ménages ruraux et sur l’environnement local, car les familles vont chercher les combustibles de chauffage dans les pâturages. De plus, les rares précipitations ne permettent pas le renouvellement rapide des ressources naturelles. Reconnaissant la forte corrélation entre développement rural, économie d’énergie et meilleure gestion des ressources naturelles, l’Agence Française de Développement a choisi de faire confiance à 3 ONG françaises (MADERA, Solidarités International et le GERES en tant que chef de file) pour entreprendre un vaste programme intégré et ainsi décupler les impacts du fait d’une meilleure coordination et complémentarité.

Le projet vise à :
-  Soutenir des pratiques agricoles et d’élevage durables,
-  Améliorer la résilience énergétique des ménages et leurs conditions de vie en hiver tout en limitant la déplétion des ressources naturelles par des solutions d’économie d’énergie comme l’isolation des habitations, l’architecture solaire passive et des foyers de chauffage et de cuisson améliorés.
-  Améliorer l’accès à et la gestion des ressources naturelles rares (eau et pâturages) pour assurer la durabilité des systèmes de production,
-  Produire des connaissances et les capitaliser pour engager un dialogue politique constructif avec les autorités locales et les acteurs du développement.

Plus d’information sur : www.geres.eu

Publié le 02/04/2015

haut de la page