Inauguration d’un ouvrage électrique dans la province de Kapisa [fa]

L’Afghanistan importe l’essentiel de son électricité des pays voisins, principalement d’Ouzbékistan (70%), mais également d’Iran et du Turkménistan. Le taux de raccordement moyen est de 28%, avec des écarts considérables entre des zones urbaines électrifiées à près de 100% et certaines provinces qui n’ont aucun accès au réseau électrique national. Du moins était-ce le cas dans la province de Kapisa, jusqu’au lancement par la France d’un programme d’électrification en 2009.

Le raccordement de Mahmoud-e-Râqi, la capitale provinciale de la Kapisa, et des villages le long de la l’axe routier Mahmoud-é-Râqi / Nijrab a été réalisé entre avril 2011 et août 2013. Ce projet a permis le raccordement au réseau électrique national de 10.000 familles, de nombreux bâtiments administratifs, d’écoles, d’ateliers et d’entreprises.

Une nouvelle phase de ce programme, divisée en deux lots techniques, a démarré en 2014 :
Lot 1 : construction d’une ligne de transmission à haute tension (110kV) de 44km, entre le barrage de Naghlou et Nijrab, et d’une sous-station de transformation haute tension / moyenne tension (20kV) à Ahmad Beg.
Lot 2 : construction d’un réseau de distribution moyenne tension (20kV) de 60km, entre Nijrab et Tagab, et connexion de 3.800 foyers en basse tension (0.4kV).

Le lot 2, achevé au début de l’année 2016, a été inauguré le mercredi 13 avril 2016 par le vice-ministre afghan de l’Energie et l’ambassadeur de France en Afghanistan.

JPEG - 74.9 ko
Inauguration du réseau Nijrab / Tagab

Plus de 4.000 foyers, commerces et bâtiments publics sont désormais raccordés au réseau électrique national dans le district de Tagab. La mise sous tension du réseau est prévue pour la mi-2016, à partir du poste de transformation de Djabal Saraj récemment mis en service.
La ligne de transmission à haute tension entre Naghlou et Nijrab (lot 1) donnera accès à un second point de raccordement au réseau national, via l’usine hydroélectrique de Nahglou. Les travaux ont démarré en avril 2014 et devraient s’achever en mars 2017.

Alors qu’en 2009 la province de Kapisa n’était pas connectée au réseau électrique national, 24% de la population bénéficie désormais d’un raccordement.

Lors de la cérémonie d’inauguration qui s’est déroulée au ministère de l’Energie et de l’Eau, l’ambassadeur de France a souligné que l’engagement de la France en faveur du développement de la province de Kapisa se poursuivait, malgré le départ des troupes françaises en 2012.

Le vice-ministre a noté l’excellente collaboration entre le ministère de l’Energie et de l’Eau, le gouvernement français, l’Agence Française de Développement, bailleur de fonds de l’opération, et le bureau d’ingénierie « Integration Environnement and Energy ». Il a également présenté un objectif ambitieux : doter le pays d’ouvrages électriques, afin de parvenir à l’indépendance énergétique d’ici l’année 2020.

Pour en savoir plus sur les activités de l’Agence française de développement en Afghanistan :

http://www.afd.fr/home/pays/asie/ge...
PNG

Publié le 17/04/2016

haut de la page