L’exposition Energies, pour un monde durable, réalisée par Centre-Sciences avec le soutien de l’Institut Français s’est installée à Kaboul de mai à juin 2013.

Venue d’Islamabad, l’exposition, composée de 12 expériences interactives et de 13 panneaux autoportants, a sensibilisé les élèves des lycées pilotes afghans soutenus par l’Ambassade de France - Esteqlal pour les garçons et Malalaï pour les filles - à l’importance du recours aux énergies renouvelables notamment dans les pays en voie de développement.

Les enseignants et enseignantes des deux établissements formés par M. Mahboob Khan, professeur pakistanais, ont vite mesuré l’intérêt de l’exposition et l’impact pédagogique qu’elle pouvait avoir sur leurs élèves. Plus de mille élèves de 7ème et 8ème (5ème et 4ème) sont ainsi venus découvrir de manière ludique les problématiques liées à l’énergie, à son accès et à ses limites sous la houlette de leurs professeurs avant de réinvestir en classe leurs connaissances dans le cadre des programmes scolaires. Dans un pays où l’approvisionnement énergétique est problématique et dans une ville saturée de pollution, l’intérêt suscité par une exposition facilement accessible a incité les enseignants à amener aussi leurs élèves de lycée et surtout à ouvrir ensuite l’exposition dans les deux établissements aux heures libres afin que les 5000 autres élèves puissent aussi la visiter. Mais l’exposition a touché une audience beaucoup plus large puisque la chaîne éducative afgane nationale, venue filmer l’exposition, a diffusé son reportage plus de vingt fois.

Cette mini Cité des Sciences ambulante a aussi éveillé des vocations dans un pays où l’enseignement des sciences est avant tout magistral. Non seulement les enseignants sont demandeurs de nouvelles expositions de ce type mais ils ont pour idée de mettre sur pied une fête de la science – une première dans les lycées publics afghans – en s’appuyant sur des expériences interactives construites avec les élèves.

Comme le soulignent les responsables scientifiques des deux établissements, alors que dans la ville le développement parfois chaotique échappe aux régulations, il est absolument nécessaire de sensibiliser les jeunes aux enjeux énergétiques et environnementaux. Et surtout, pour accompagner une société en train de se redéfinir, il importe de soutenir l’émergence d’une génération de jeunes filles formées aux sciences. C’est à ces enjeux locaux que des initiatives telles que l’exposition Energies, pour un monde durable répond.

Publié le 28/04/2014

haut de la page