La France alloue 150 000 euros au profit des réfugiés dans la province de Khost [fa]

Conséquence du lancement des opérations sécuritaires au Nord-Waziristan, depuis le 15 juin 2014, un nombre important de réfugiés se déplacent vers les provinces afghanes transfrontalières : Khost et Paktika. Le 27 septembre 2014, le HCR comptabilisait un total de 33 026 familles réfugiées du côté afghan (25 123 familles à Khost et 7 903 familles à Paktika). Dans un premier temps reçus par les communautés hôtes, les réfugiés se relocalisent aujourd’hui de plus en plus à l’intérieur du camp Gulan (province de Khost) qui accueillerait plus de 20 000 personnes.

JPEG

La situation dans le camp Gulan évolue rapidement et risque de se prolonger au cours de l’année 2015 puisque des réfugiés continuent d’arriver. Le financement du Centre de Crise à hauteur de 150 000 EUR contribuera à financer un projet de réponse d’urgence dans ce camp. Son objectif est de garantir un accès à l’eau potable (mise en place ce camions citernes et de forages), d’améliorer les conditions d’hygiènes et d’assainissement (mise en place de latrines, douches, aires de lavage du linge, distribution de kits d’hygiène) ainsi que de garantir une meilleure gestion des déchets.

La situation humanitaire reste inquiétante compte tenu de l’hiver qui approche (la plupart des familles expérimenteront pour la première fois des températures négatives), du nombre de réfugiés qui augmente continuellement et de la présence des réfugiés qui risque de perdurer puisque l’armée pakistanaise s’installerait durablement dans le Nord-Waziristan.

JPEG

Publié le 01/12/2014

haut de la page