Les représentants européens du Groupe « 5 + 1 » évoquent l’accord du 14 juillet 2015 avec le ministre afghan des Affaires étrangères. [fa]

Le 23 janvier 2016, les représentants de l’Union européenne, de la France, de l’Allemagne et du Royaume uni ont effectué une démarche conjointe auprès du ministre afghan des Affaires étrangères au sujet de l’entrée en vigueur de l’accord du 14 juillet 2015 sur le nucléaire iranien.

Les ambassadeurs de l’Union européenne, de France et d’Allemagne, ainsi que le chargé d’affaires britanniques ont été reçus par M. Salahuddin RABBANI, ministre des Affaires étrangères de la République islamique d’Afghanistan, afin d’évoquer avec lui la nouvelle situation régionale créée par l’entrée en vigueur, le 17 janvier dernier, de l’accord du 14 juillet 2015 sur le nucléaire iranien.

JPEG

Le représentant européen a insisté sur les nouvelles opportunités économiques qui seraient ainsi rendues possibles par la levée des sanctions qui pesaient sur l’Iran depuis 2002, en raison de la mise en œuvre par ce pays d’un programme nucléaire militaire, contraire au droit international et aux engagements par ailleurs souscrits par Téhéran. On rappellera que, le 17 janvier, soit six mois après la conclusion de l’accord nucléaire de Vienne, l’AIEA a donné son feu vert pour la levée progressive des sanctions contre l’Iran.

Le ministre afghan des Affaires étrangères s’est, pour sa part, réjoui des avancées significatives qui avaient caractérisé la mise en œuvre de l’accord de Vienne et s’est dit satisfait des perspectives offertes par la levée des sanctions contre l’Iran.

JPEG

M. RABBANI a souligné que, malgré les quelques restrictions qui restaient encore en vigueur, la disparition progressive des sanctions permettrait un accroissement des échanges économiques entre l’Afghanistan et son voisin, notamment dans les secteurs bancaire et agroalimentaire, et a souhaité que les opportunités économiques qui s’ouvraient désormais avec l’important marché intérieur iranien puissent avoir un effet positif sur le tissu économique afghan.

Publié le 27/01/2016

haut de la page