Les travaux archéologiques de la DAFA à Bâmiyân. [fa]

La Délégation Archéologique Française en Afghanistan (DAFA) a lancé une nouvelle campagne d’étude sur le site archéologique de Shahr-e Gholgholah à Bâmiyân.

JPEG

A la demande de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), la DAFA intervient sur ce site dans le cadre de la restauration et de la mise en valeur d’un quartier de la cité en ruine. Situé sur la pente ouest de la ville, ce dernier est constitué de nombreuses pièces voûtées, servant vraisemblablement d’entrepôts, aménagées de part et d’autre d’une rue. L’ensemble est dominé par un vaste complexe bâti sur plusieurs niveaux et sans doute occupé par des membres de l’élite urbaine de Shahr-e Gholgholah.

JPEG

Cette nouvelle mission de la DAFA avec l’Institut National Afghan et des étudiants en formation, fait suite à une première campagne de fouille conduite en octobre 2014. Un relevé topographique exhaustif du quartier étudié a été réalisé et le matériel céramique mis au jour lors des premières campagnes de restauration a pu faire l’objet d’un inventaire systématique. L’étude approfondie de ce matériel, comme de celui issu de la campagne précédente, devrait permettre de confirmer que l’essentiel de l’occupation de ce quartier doit être daté entre le Xe et le début du XIIIe siècle de notre ère.

Publié le 17/06/2015

haut de la page