"Mieux connaître le passé pour construire l’avenir" : rencontre avec le Président M. Ashraf Ghani

Le 24 juin, le Président de la République d’Afghanistan, M. Ashraf Ghani, accompagné de ses conseillers culturels a reçu longuement dans l’Arg du palais présidentiel les responsables des institutions internationales travaillant dans le domaine de la culture et du patrimoine en Afghanistan : M. J. Bendezu-Sarmiento, directeur de la Délégation Archéologique française en Afghanistan (DAFA) ; Mme L. Levasseur, directrice-déléguée de l’Institut français d’Afghanistan (IFA) ; Mme N. Dupree, directrice de l’Afghanistan Centre at Kabul University (ACKU) ; M. P. Fontani, représentant de l’UNESCO ; M. A. Majwandi, directeur de l’AKTC ; M. O. Sultan, représentant du Ministère des mines ainsi que des représentants du Goethe-Institut et du British Council. Les échanges ont porté essentiellement sur la préservation du patrimoine culturel et historique afghan. Mme Laurence Levasseur a évoqué les problèmes que l’IFA rencontre dans sa mise aux normes sécuritaires suite à l’attaque de décembre 2014, et l’impatience des jeunes afghans à reprendre les cours.

La DAFA, l’UNESCO et l’AKTC ont confirmé leur volonté de travailler ensemble autour de plusieurs projets de fouilles (Herat, Bamiyan, Bactres...), du projet de prospections archéologiques sur les sites miniers (avec la participation de la Banque Mondiale), de publications conjointes et de la mise en place de formations aux techniques archéologiques et au patrimoine culturel destinés aux étudiants afghans. Comme l’a souligné le directeur de la DAFA, ces diverses recherches interviennent aussi dans le cadre de la construction de la carte archéologique et historique de l’Afghanistan, projet piloté par la DAFA à la demande explicite du Président de la République d’Afghanistan auprès du gouvernement français

Dans un long exposé sur l’archéologie en Afghanistan, le Président Ashraf Ghani a souligné le rôle essentiel de la DAFA, depuis les années 1920, et ses nombreuses découvertes archéologiques révélant un riche passé et une histoire intense, mettant en avant l’importance de l’Afghanistan sur un plan régional et international. Il a rappelé toute la confiance qu’il accorde aux archéologues de la DAFA et indiqué que la réalisation de la carte archéologique, exécutée dans un esprit scientifique collectif, demeurait sous l’entière autorité de la DAFA.

En conclusion, le Président a retenu la demande émise par Mme Nancy Dupree de constituer un « Conseil présidentiel suprême pour la préservation de la culture et l’héritage patrimoniale afghan », insistant sur « le devoir de regarder vers le passé pour construire le futur ». Le Président a annoncé qu’il prendrait lui-même la direction de ce conseil, lequel se réunira tous les quatre mois.

Publié le 08/07/2015

haut de la page