Performance artistique de Nikki Diana Marquardt contre les violences faites aux femmes au Mexique et en Afghanistan [fa]

Du 1 au 12 décembre l’Institut français d’Afghanistan a reçu Madame Nikki Diana Marquardt, présidente de l’Association française "Work In Progress" dans le cadre de la Semaine des Droits de l’Homme organisée cette année hors les murs à la Délégation de l’Union Européenne. Un séjour qui aura permis de regrouper plusieurs personnalités afghanes autour de la thématique des droits des femmes et de présenter la performance Chaï Bridg Mexico-Kabul le 10 décembre.

JPEG - 165.2 ko
Photo : Institut Français en Afghanistan (IFA)

Le Chaï Bridge Mexico-Kabul, performance à l’initiative de l’artiste mexicaine Lorena Wolffer et dirigée pour cette occasion par Madame Marquardt, a été présenté dans de nombreux autres pays. Le 10 décembre, à Kaboul, durant 2h et en présence d’un public sélectionné. Une quinzaine de femmes afghanes ayant souffert d’abus domestiques et un groupe hétérogène de femmes œuvrant pour la défense des Droits des femmes, la prévention et le traitement des violences faites aux femmes ont été invitées autour d’une table à partager un thé. L’intention derrière ce "tea time" était que les invitées partagent et comparent leurs expériences, et inaugurent une communication entre les professionnels qui œuvrent dans ce domaine.

Au début de la séance plusieurs textes de la législation afghane sur les Droits des femmes ont été lus ; une façon de rappeler le cadre de ce Chaï Bridge. Les menus de ce "tea time", lettres témoignages de femmes battues au Mexique transmises par Lorena Wolffer et traduites en dari, ont été ensuite lues par les invitées.
Des lectures en public pour donner l’occasion à ces femmes de partager leur ressenti sur ces douloureux témoignages en résonance avec leur propre existence ; point de départ, si elles le souhaitent, à des échanges épistolaires entre les invitées et leurs homologues mexicaines.

Publié le 17/12/2015

haut de la page