Présentation à la DAFA des premiers résultats de la carte archéologique en Afghanistan [fa]

La Délégation Archéologique Française en Afghanistan présentait ce mardi 27 octobre les avancées de la Carte Archéologique de l’Afghanistan en présence notamment du Dr Mohammad Qayoumi (conseiller du président), de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Jean-Michel Marlaud, d’une délégation de l’ambassade des Etats-Unis conduite par Monsieur le Deputy Chief of Mission David Lindwall, d’une délégation du Ministère de l’Information et de la Culture conduite par Monsieur le Vice-Ministre Mossadeq Khalili et des représentants de nos partenaire internationaux avec notamment Monsieur Ajmal Maiwandi (Aga Khan Trust for Culture) et Madame Maria-Rita Acetoso (UNESCO). Madame Nancy Hatch Dupree (ACKU) également invitée s’est excusée de son absence depuis les Etats Unis.

Ce projet demandé, via la DAFA au gouvernement Français, par Son Excellence le Président Ashraf Ghani, a pour but de répertorier les sites archéologiques et monuments historiques de ce grand pays, de les localiser précisément et d’en faciliter à la fois l’étude et la préservation. Réalisée sous la forme d’un gigantesque Système d’Information Géographique, la carte archéologique servira également d’outil de décision dans tous les projets de développement du pays (entre autres : exploitation des mines, construction et agrandissement de route ou chemin de fer, extension urbaine, …).

La Carte Archéologique de l’Afghanistan si elle est initiée par la DAFA avec le soutien et l’implication directe de nombreux partenaires internationaux tels que l’UNESCO, l’Aga Khan Trust for Culture, ou encore l’Afghanistan Center at Kabul University, est un outil qui devra être construit pour les Afghans et à l’avenir avec les Afghans. Dans cette optique, la DAFA prépare, dans les mois à venir, plusieurs stages de formations techniques destinés aux archéologues et spécialistes du patrimoine local. Ces formations, auront pour objectif de les familiariser aux outils du Système d’Information Géographique qu’ils pourront utiliser afin de développer les infrastructures du pays sans porter préjudice au patrimoine national.

Publié le 08/11/2015

haut de la page