Programme d’électrification de la province de Kapisa [fa]

L’Afghanistan importe l’essentiel de son électricité des pays voisins, principalement d’Ouzbékistan (70%), mais également d’Iran et du Turkménistan. Le taux de raccordement moyen est de 28% avec des écarts considérables entre des zones urbaines électrifiées à près de 100% et certaines provinces qui n’ont aucune électricité.

En 2009, la France a lancé un programme d’électrification de la province de Kapisa qui jusqu’alors n’était pas connectée au réseau national.

Le raccordement de Mahmood Raqui, la capitale provinciale, et des villages le long de la l’axe routier Mahmood Raqui – Nijrab a été réalisé entre avril 2011 et août 2013.

Une nouvelle phase de ce programme a démarré en 2014 qui est divisée en deux lots techniques :
Lot 1 : construction d’une ligne de transmission à haute tension (110kV) de 44km entre le barrage de Naghlou et le district de Nijrab, et d’une sous-station de transformation haute tension/moyenne tension (20kV) à Ahmad Beg.
Lot 2 : construction d’un réseau de distribution moyenne tension (20kV) de 60km entre Nijrab et Tagab et connexion de 3.800 foyers en basse tension (0.4kV).

Un an et demi après le démarrage des travaux, le réseau de distribution est quasiment achevé. Sur 28 transformateurs, deux, situés près du centre-ville de Tagab restent cependant à construire. Dans cette zone, le projet se heurte à des résistances, car si l’électricité permet l’amélioration des conditions de vie et le développement d’activités économiques, elle favorise également l’accès à l’information et l’ouverture sur le monde, via la téléphonie mobile et la télévision par satellite.

Le long de la ligne de transmission à haute tension, les travaux d’excavation sont en cours pour la réalisation des fondations des pylônes électriques. Cette phase du projet a pris près de 8 mois de retard en raison de la situation sécuritaire, les insurgés refusant à l’entreprise de travaux l’accès à la zone.

A Nijrab, la construction de la sous-station de transformation haute tension/moyenne tension progresse normalement.

La mise sous tension du réseau est prévue pour la fin de l’année 2016.

Publié le 08/10/2015

haut de la page