Réunion de haut niveau sur le financement de l’aide civile en Afghanistan. [fa]

Une réunion de haut niveau sur le financement de l’aide civile en Afghanistan a été organisée le 4 avril au Palais Présidentiel. Cette réunion, intitulé JCMB (Joint Coordination Monitoring Board) a rassemblé, sous la co-présidence du Ministre des finances afghan, M. Hakimi et du Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies, M. Haysom, les principaux ministères afghans ainsi que les Ambassadeurs et les chefs de coopération des pays contribuant au financement de l’aide civile en Afghanistan.

JPEG

Cette réunion avait pour objectif de préparer la conférence ministérielle de l’OTAN qui se tiendra à Varsovie les 8 et 9 juillet 2016 et la conférence ministérielle du Processus de Tokyo sur le financement de l’aide civile en Afghanistan, qui se tiendra à Bruxelles les 4 et 5 octobre 2016.

Le Président Achraf Ghani a exposé lors de son intervention la nécessité pour l’Afghanistan de poursuivre ses réformes. L’Ambassadeur de France s’est exprimé au nom du Mini-Groupe de Dublin de Kaboul pour souligner l’importance pour les autorités afghanes d’intensifier leur lutte contre la production et le trafic de narcotiques, qui fragilisent en profondeur l’Etat et la société afghane.

Le Mini-Groupe de Dublin à Kaboul est un groupe d’Ambassades, présidé par la France, qui effectue un suivi de tous les aspects la lutte contre de la production et le trafic de drogues en Afghanistan. Ce groupe sert de lien entre les autorités afghanes compétentes en la matière et les capitales des participants du Mini-Groupe de Dublin. Il rapporte au « groupe central de Dublin », qui est un groupe international de travail sur le thème de la lutte contre les stupéfiants, rassemblant l’Union européenne, ses Etats membres, les Etats-Unis, l’Australie, le Canada, le Japon, la Norvège et l’UNODC.

Discours de l’Ambassadeur de France lors de la réunion du 4 avril  :

PDF - 99 ko

Publié le 05/04/2016

haut de la page