Une étape-clé franchie à l’hôpital français de Kaboul : l’opération de chirurgie cardiaque d’un nourrisson [fa]

Une équipe de médecins de l’Institut Médical Français pour l’Enfant (IMFE) a réalisé une étape majeure en opérant un enfant de 11 mois et de 6.9 kg.

En août 2013, Yasser avait été amené par ses parents à l’IMFE Yasser er son père, le jour du départ de l'hôpital. - JPEG
car il avait des difficultés à respirer et il souffrait d’un retard de croissance. Le médecin cardiologue de l’IMFE a diagnostiqué sa maladie comme étant une communication inter-ventriculaire. Yasser avait ce qu’on appelle plus communément « un trou dans le cœur », un trou dans la membrane qui sépare les deux ventricules du cœur et empêche le sang de circuler normalement.

Contrairement à d’autres malformations cardiaques présentes à la naissance, la pathologie peut évoluer rapidement et être mortelle. Seule une opération chirurgicale permet de sauver la vie de l’enfant.

Compte tenu de la gravité du problème, Yasser a été immédiatement adressé au service de chirurgie cardiaque de l’IMFE. En raison de son jeune âge, de son poids et de la complexité de sa malformation cardiaque, l’équipe de chirurgie cardiaque dirigée par le Dr Najibullah Bina a mené de nombreux examens avec les équipes de cardiologues, réanimateurs et anesthésistes.

Le Dr Najeebulah Bina a finalement décidé de procéder à une réparation complète du trou, des études internationales indiquant que la réparation totale d’une communication inter-ventriculaire est possible chez les petites enfants.
L’opération a duré deux heures et a été un succès. Yasser n’a pas eu de complication post-opératoire et a pu rentrer chez lui 5 jours après son opération.
Il y a 10 ans, les infrastructures de santé étaient détruites ou endommagées, les soins de santé quasi inexistants surtout au niveau des soins hospitaliers spécialisés. Les enfants nécessitant une opération de chirurgie cardiaque devaient donc se rendre à l’étranger.

L'équipe de chirurgie cardiaque de l'IMFE - JPEG

En 2006, La Chaine de l’Espoir a envoyé une équipe française ce qui a permis de réaliser la première opération de chirurgie cardiaque de l’histoire de l’Afghanistan. En février 2010, la première opération de chirurgie cardiaque est réalisée par une équipe entièrement afghane. Depuis, l’équipe ne cesse de progresser, et l’opération de Yasser témoigne de leur montée en compétences. Depuis 2006, La Chaîne de l’Espoir poursuit son programme de soins et de formation à l’IMFE. L’accent est mis sur « l’afghanisation » de l’hôpital qui passe par la formation du personnel et la possibilité pour les Afghans d’accéder à des postes à responsabilité. Ainsi, en fonction des besoins de l’hôpital, La Chaîne de l’Espoir envoie des spécialistes français et européens à l’IMFE afin de former et soutenir les équipes locales.

Publié le 22/01/2015

haut de la page