Visite du site archéologique de Tepe Narenj [fa]

L’ambassade de France et la Délégation archéologique française en Afghanistan (DAFA) se sont rendus sur le site archéologique de Tepe Narenj, au sud de la vieille ville de Kaboul.

Fouillé depuis 2004 par l’archéologue franco-afghan Zafar Paiman, le site de Tepe Narenj occupe une succession de terrasses bâties sur les pentes du Koh-e Zanburak à la période Bouddhique. L’équipe de Zafar Paiman y a mis au jour un vaste ensemble de stupas et de chapelles datées entre les Ve et Xe de notre ère qui abritaient notamment de nombreuses statues de Bouddha ou de Bodhisattvas parfois colossales. Les recherches se poursuivent au rythme d’une à deux missions par an et les dernières découvertes s’annoncent des plus prometteuses pour la compréhension de cette période à Kaboul et en Afghanistan plus généralement.

Depuis maintenant plus de 12 ans, Zafar Paiman (Institut national de recherches archéologiques préventives, Ecole normale supérieure et Collège de France) se consacre activement à la mise en valeur et à la préservation de cet important patrimoine tout en assurant la formation d’une nouvelle génération d’archéologues afghans. Son travail, réalisé avec de très modestes soutiens, constitue un brillant exemple de son attachement à son pays d’origine.

Publié le 01/06/2015

haut de la page